/Documentaire, Vidéo

ILOILO, LUEURS INVISIBLES

748 Views No Comments

SYNOPSIS : 

“Iloilo, Lueurs Invisibles” est un documentaire tourné aux Philippines dans la ville d’Iloilo. Il raconte l’histoire d’ULIKID, une école fondée en 2010 par un groupe de parents volontaires qui accueille les enfants en situation de handicap. Parce qu’aucune structure n’est en mesure de les accueillir, ces bénévoles ont dû, du jour au lendemain, s’improviser professeurs et éducateurs. Chaque jour, ils se battent pour leur offrir un accès à l’éducation et tenter d’améliorer leur quotidien et celui de leur famille.

A L’ORIGINE DU PROJET:

Il y a quelques années, après mes études en cinéma, j’ai décidé de partir aux Philippines avec tout mon équipement de tournage. Un peu tête brûlée et avec la folle énergie de celui qui ne s’est pas encore confronté aux difficultés d’un tel projet, j’ai décidé de réaliser mon premier documentaire.

J’avais choisi les Philippines, un pays qui m’était complètement inconnu jusqu’à alors, parce que quelques mois plus tôt, j’avais découvert une des histoires les plus touchantes qui m’ait été donnée d’entendre. Mon ami d’enfance Romain, en mission sur place depuis presque 18 mois dans la ville d’Iloilo, intervenait comme éducateur dans une petite école, perdue au milieu d’un quartier défavorisé de la ville. Cette école, elle a un nom, elle s’appelle ULIKID. ULIKID, c’est un terme qui signifie « pense toujours à regarder derrière toi », n’oublie jamais personne.

Si je vous parle de cette école, c’est que son histoire est unique. Il faut savoir qu’aux Philippines, les bancs de l’école ne sont pas accessibles à tous. C’est notamment le cas pour les enfants en situation de handicap et issus des quartiers défavorisés. Ils se retrouvent souvent dans la rue, sans que leurs parents, qui travaillent, ne puissent s’occuper d’eux.

Au début des années 2000 à Iloilo, un groupe de parents volontaires en a eu assez de voir tous ces enfants privés de ce bien si précieux qu’est l’éducation, et ils ont décidé de prendre les choses en main. Sans qu’aucun d’entre eux ne soit pourtant formé à cela. Ils ont transformé un bâtiment en école et ils ont commencé à leur apprendre ce qu’ils savaient, du mieux qu’ils pouvaient.

Petit à petit, l’histoire de la petite école au toit jaune s’est répandue dans le quartier et la places se sont remplies. Et si quelques aides venues de l’extérieur et quelques associations ont décidé depuis de leur venir en aide, aucun d’entre eux n’est payé, et ceux qui ont dû s’improviser professeurs du jour au lendemain travaillent tous les jours et parfois jusqu’à 2h du matin.

J’ai voulu raconter et mettre en image l’histoire de cette communauté invisible, parce que ce qu’elle révèle avant tout, c’est la force du lien qui unit ces personnes qui n’ont rien, et qui donnent tout. Il s’en est dégagé une magnifique et émouvante leçon d’humanité et de solidarité, qu’il m’est apparu indispensable de partager.

Réalisation, Caméra & Son

Alexis Guerchovitch

Consultant à la scénarisation

Romain Monsieur

Montage

Alexis Guerchovitch

Musique

Eduardo VC

Date

17 September 2022

Leave us a comment